Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates !

Trending News
22 Oct 2021

Blog Post

Devises: Powell, habilement flou sur ‘tapering’ plombe le $
Banque & Finances

Devises: Powell, habilement flou sur ‘tapering’ plombe le $ 

Newsever – Avec le discours très prudent de Jerome Powell qui reste très flou sur le calendrier d’un “tapering”, le Dollar a poursuivi sa glissade face à l’euro ce vendredi et perdu -0,35% vers 1,1795/1,1800.

C’est une mauvaise semaine pour ceux qui avaient joué la hausse du Dollar, inspirés par des indicateurs de croissance très robustes… mais qui l’ont été beaucoup moins cette semaine, sauf en ce qui concerne l’immobilier aux Etats Unis (les prix battent records sur records depuis des mois).

Le Dollar Index a perdu -0,4% ce vendredi à 92,7 et une nette rupture s’est produite à la baisse (93,15/92,8) dès le début du speech du patron de la FED à 16H. Il a continue de reculer lentement au cours des heures suivantes et cède -0,8Pt sur la semaine écoulée.
Le Dollar perd 0,2% face au Yen, plus de 0,5% face à la Livre (vers 1,3770) et subit son plus fort recul face au franc suisse avec -0,7% à 0,9110.

Jerome continue de qualifier les pressions inflationnistes de “transitoires”.

Il ajoute que “les forces déflationnistes long terme sont toujours à l’oeuvre”, et la FED ne constate pas l’amorce d’une spirale prix-salaires.

Jerome Powell n’alimente pas les spéculations sur l’adoption imminente du principe d’un ” tapering “, contrairement à de nombreux membres de la FED se qui se sont exprimés avant lui depuis 24H.
Après Robert Kaplan et Esther George jeudi, c’était au tour de Loretta Mester et de Patrick Harker de s’exprimer et le message est quasiment identique: l’inflation risque de ne pas être si “transitoire qu’espéré”, la reprise est sur de bons rails, le “tapering” devrait débuter dès cette année pour s’achever mi-2022.
Jerome Powell évoque juste une possibilité avant la fin de l’année… mais ce pourrait aussi bien être début 2022.

Cela fait des jours que les indicateurs “macro” ne semblent plus avoir de prise sur les investisseurs : ils n’ont pas réagi à 14h30 aux chiffres des dépenses des ménages américains, qui restent l’un des moteurs de la croissance Outre-Atlantique.
Les dépenses de consommation des ménages ont augmenté de 0,3% en juillet par rapport au mois précédent aux Etats-Unis, d’après le Département du Commerce, alors que le consensus anticipait plutôt une petite baisse séquentielle de -0,1%.

Pour leur part, leurs revenus ont progressé de 1,1%, là où une quasi-stagnation était anticipée en moyenne par les économistes.
En rythme annuel, l’indice des prix PCE s’est accru de 0,2 point à +4,2% en juillet (stable à +3,6% hors énergie et alimentation).

Le taux d’épargne des ménages US progresse nettement d’un mois sur l’autre, de 8,8% vers 9,6%.

Copyright (c) 2021 -. Tous droits réservés.

Related posts

Leave a Reply

Required fields are marked *