Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates !

Trending News
03 Aug 2021

Blog Post

Q2 2021 : les 10 levées de fonds fintech et insurtech à connaître en Europe
Newsbeat

Q2 2021 : les 10 levées de fonds fintech et insurtech à connaître en Europe 

Toutes les semaines, les équipes de BlackFin Tech répertorient et analysent les levées de fonds fintech et insurtech européennes.

Si le premier trimestre 2021 était déjà impressionnant pour les fintechs européennes (133 deals représentant un montant total de 4,4 milliards d’euros), le deuxième l’est encore plus. Pas moins de 196 fintechs et insurtechs ont levé des fonds entre les mois d’avril et de juin, pour un montant record de 6,8 milliards d’euros. Dans cette période enthousiasmante pour la fintech européenne, le mois de juin fait figure de sommet, avec 91 deals et 3,8 milliards d’euros levés. Ces chiffres sont incomparables avec ceux de l’an dernier à la même période, marquée par une sortie de crise progressive, où 106 fintechs et insurtechs avaient levé un peu plus de 1,6 milliard d’euros. Qu’on en juge par le nombre de méga-deals : parmi les dix plus grosses levées de fonds réalisées au premier semestre 2021, sept ont eu lieu au deuxième trimestre.

A quoi ressemblent les 10 plus gros deals fintech et insurtech en Europe ?

© BlackFin Tech

Une fois n’est pas coutume, les fintechs britanniques ne trustent pas le podium, assez équilibré en termes de géographies : deux méga levées allemandes (Trade Republic et Wefox), une hollandaise (Mollie), trois britanniques, trois françaises, et celle de l’emblématique fintech suédoise (Klarna) – qui avait déjà levé un milliard de dollars au trimestre précédent. Sur ce seul trimestre, la France ajoute trois fintechs à son pool de licornes nationales : Ledger, Alan et Shift Technology.

S’il y avait bien un secteur à l’honneur ce trimestre, c’était l’Insurtech, qui confirme sa capacité à attirer les investisseurs. Pas moins de 4 deals, tous supérieurs à 180 M€ ! Les françaises Alan et Shift Technology sont devenues des licornes à quelques jours d’intervalle, pendant que Bought By Many, spécialisée dans l’assurance pour animaux de compagnie, et l’allemande Wefox ont annoncé leur levée de fonds géante le même jour. La première a vu sa valorisation grimper à 2 milliards de dollars, alors que Wefox est désormais valorisée 3 Mds $. Leur point commun, outre ces niveaux de valorisation mirobolants ? Ne pas prioriser le marché français dans leur stratégie de déploiement international.

Les deux autres secteurs sur le devant de la scène fintech sont les Paiements et l’Investment Banking. Les premiers ont été de toute évidence renforcés par la pandémie et la recrudescence des paiements en ligne. Pour investir à ce niveau de valorisation, nul doute que les investisseurs ont à l’esprit la taille de marché gigantesque qui est adressable, et les multiples élevés du secteur. Quant à l’Investment Banking, l’entrain observé dans le secteur s’explique par la structuration et l’institutionnalisation croissante du marché. De fait, toutes les plateformes et infrastructures dont le but consiste à aider les acteurs institutionnels à pénétrer le marché des crypto-actifs vont être amenées à capter de plus en plus l’attention des investisseurs.

Related posts

Leave a Reply

Required fields are marked *