Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates !

Trending News
22 Oct 2021

Blog Post

Le secteur de la vente de vins en ligne, grand gagnant des confinements
Brèves

Le secteur de la vente de vins en ligne, grand gagnant des confinements 

Parmi les nombreux canaux d’achats de vin qui s’offrent aux français, la grande distribution reste le leader incontesté devant les cavistes et les domaines en direct. Grand gagnant à la suite de la pandémie du Covid-19, le secteur de la vente en ligne a bénéficié d’un véritable plébiscite des Français en cette année 2020 marquée par les confinements. Un an après l’annonce du premier confinement, quels sont les enseignements à retenir ?

Comment la crise sanitaire a transformé les comportements d’achats et fait exploser la vente en ligne ? Comment les acteurs du e-commerce et les vignerons eux-mêmes ont adapté leur offres à grands renforts de solutions digitales ? Ce « monde d’après » voit émerger de nouvelles tendances de consommation, connectées et tournées vers l’avenir.

Un marché en évolution

Nous sommes le lundi 16 mars 2020, la sentence tombe : la France sera confinée dès le lendemain midi, plongeant le pays tout entier dans l’incertitude. La suite est connue : fermetures des établissements CHR, des vignerons qui s’adaptent pour vendre leur stock entraînant une redistribution des rôles et des cartes. Selon le baromètre SOWINE/Dynata 2020, la Grande Distribution reste le leader incontesté parmi les lieux d’achat de vin. 83% des Français déclarent acheter du vin en GD, 44% chez les cavistes et 22% directement auprès des producteurs. Toutefois, l’année 2020, marquée par la pandémie du Covid-19 et les confinements successifs, a fait évoluer les comportements marquant l’explosion des achats de vins en ligne. Plutôt stable depuis 2015 avec une part des acheteurs de vin en ligne estimée à 32% en moyenne, celle-ci a considérablement augmenté en 2020 atteignant un pic jamais connu à 46%, toujours selon le baromètre SOWINE/Dynata.

Si les géants du e-commerce trustent ce marché de la vente de vins en ligne, de nouveaux acteurs, de jeunes start-up françaises arrivent sur le marché avec de nouvelles promesses de transparence favorisant la pédagogie, l’expertise du secteur et la simplicité. Twil, première marketplace française de vin pour tous, amateurs comme experts, revient sur cette année 2020 jugée hors norme avec un boom du chiffre d’affaires de plus de 100% sur l’année.

La philosophie de Twil est d’amener les consommateurs au plus près des producteurs. Le confinement n’a fait que mettre en exergue ce fonctionnement. Entre mars et juin 2020, la start-up a constaté une croissance de 130% de son chiffre d’affaires, contre 100% le reste de l’année. En mars 2021, ses ventes ont progressé de 40% par rapport à mars 2020, illustrant ce boom continu de la vente de vins en ligne.

La vente de vins en ligne : un monde d’après gagnant-gagnant ?

Avec la pandémie et l’arrêt brutal des circuits de vente traditionnels en café, hôtel, restaurant (CHR), les vignerons ont dû réagir, s’adapter et digitaliser leur canaux de commercialisation. Certains ont fait le choix de développer leur propre e-boutique via leur site internet, d’autres ont rejoint des plateformes de circuits-courts, simples à utiliser et offrant une formidable vitrine numérique à moindre coût. Ces plateformes assurent la logistique, la mise en relation avec les clients, elles reconnectent le consommateur et le producteur tout en réduisant le nombre d’intermédiaires. Un système gagnant-gagnant simple et rapide, laissant les vignerons maîtres de leur commercialisation et libres d’appliquer leurs tarifs exonérés des marges des intermédiaires, et offrant aux consommateurs l’accès à des vins de producteurs, de qualité à des prix mécaniquement plus abordables. 100% made in France, la marketplace Twil a bâti sa renommée sur ce principe qui permet d’acheter en direct au vigneron récoltant, au prix propriété, les frais de livraison étant pris en charge par la marketplace. Avec un important catalogue de plus de 500 000 étiquettes uniquement de l’Hexagone, dont 30 000 vins à la vente, Twil tire son épingle du jeu avec un taux de croissance de 80% par an en moyenne depuis 2016.

Personne n’est mieux placé que le vigneron pour parler de ses vins. Sur Twil, les fiches descriptives des vins, leurs accords et conseils de dégustation sont mis en ligne directement par les producteurs et disponibles gratuitement sur le site et l’application. Les vignerons sont ainsi invités à raconter leur histoire et créer un lien direct avec les utilisateurs.

La Région Nouvelle Aquitaine encourage la digitalisation des PME

Depuis la crise du Covid-19, le commerce et les modes de consommation subissent de profondes transformations. De nombreuses petites structures viticoles, qui se sont retrouvées du jour au lendemain sans capacité de commercialisation, ont parfois eu recours au chômage partiel et ont été contraintes de s’adapter à un contexte incertain. Le défi de l’année 2021 pour les petits commerces de détail physique consiste à s’adapter rapidement et trouver des solutions digitales efficaces afin de conserver une interaction avec le client.

Grâce à son service accessible pendant les confinements et à sa marketplace, Twil a largement contribué à la réussite, voire la survie de plusieurs vignerons français. Ce système ouvre la voie à de nouvelles   perspectives   de   commercialisation   digitale   pour   la   filière   mais   plus   largement à toute la catégorie des PME. Depuis février 2021, la région Nouvelle Aquitaine soutient le déploiement de Twil et fait appel à son expertise pour digitaliser les petites entreprises du territoire. La Région encourage plus de 6 000 commerçants, producteurs et artisans à vendre en ligne via les marketplaces. Ces plateformes d’e-commerce permettent aux entreprises néo-aquitaines de vendre leurs produits à leur juste valeur, de démultiplier leur visibilité et les opportunités de vente, tout en relançant l’économie de proximité.

Related posts

Leave a Reply

Required fields are marked *