Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates !

Trending News
25 Sep 2021

Blog Post

Comment Lita.co facilite l’investissement citoyen dans l’économie à impact
Tech, World

Comment Lita.co facilite l’investissement citoyen dans l’économie à impact 

« À l’origine de Lita.co, il y a la volonté de réconcilier les citoyens avec le monde de la finance. » C’est par ces premiers mots que la plateforme explique son cheminement aux intéressé·e·s qui passent sur son site. Plusieurs entreprises – qui ont déjà acquis une petite notoriété et auraient sans doute pu passer par une levée de fonds classique pour se financer comme R-Pur, Murfy, Funky Veggie ou encore Omie & Cie, fondée par Christian Jorge (Vestiaire Collective) –, ont pourtant choisi le financement citoyen. Pierre Schmidtgall, co-fondateur et Head of Investment chez Lita.co, a expliqué à Maddyness le fonctionnement de la plateforme. 

Les thèses d’investissement

L’entreprise est motivée par la volonté de financer des projets à impact qui ont de l’ambition. Pas question de financer des sociétés qui n’ont aucune perspective de réussite. L’objectif reste de réaliser une plus-value pour les citoyens et citoyennes qui investissent tout en accompagnement le développement d’une entreprise à un impact social et/ou environnemental. Lita.co accepte des projets autour de six grandes verticales : la transition raisonnée des sols, les GreenTech, l’économie circulaire B2B, l’éducation, l’immobilier et la consommation responsable (direct to consumer). 

Les critères analysés 

L’entreprise scrute plusieurs critères, notamment la création de la valeur sur le territoire et un taux de rentabilité interne, le fameux TRI étudié par les VC lors des conseils d’administration. Sur ce dernier point, Pierre Schmidtgall tempère néanmoins les attentes de Lita.co. « Contrairement à des fonds, nous nous adaptons à l’agenda des entrepreneurs. S’ils ont besoin de 6, 7, 8 ou 9 ans pour se développer correctement, nous adoptons une approche flexible. » 

L’impact est quant à lui analysé autour de « trois verticales » : 

  • une mission sociale et environnementale inscrite dans les statuts de l’entreprise et 70 % du chiffre d’affaires réalisé grâce aux produits ou aux services utiles nourrissant cette mission. 
  • l’intentionnalité et la vision de l’entreprise à court, moyen et long terme. Les candidates doivent avoir comme ambition une meilleure redistribution des richesses, la recherche d’un équilibre dans la gouvernance et la capacité d’évoluer en formant aussi leurs collaborateurs et collaboratrices.
  • Pour les PME en transition, Lita.co analyse les externalités positives et négatives de l’entreprise et l’aide à mettre en place des actions pour diminuer ses externalités négatives. 

Une équipe d’analystes en interne 

La plateforme ne veut surtout pas être vue comme un fonds low cost. « Nous sommes structurés comme un fonds d’investissement avec une forte équipe d’analystes en interne, un comité d’investissement consultatif et nous sommes régis par les mêmes règles qu’un fonds » , détaille Pierre Schmidtgall. Leurs réseaux de mentors, de business angels et de family offices constitue également une belle ressource de connaissances. 

Lita.co agit d’ailleurs comme un fonds. « Nous sommes très impliqué et nous figurons au board des entreprises et les accompagnons dans leur développement » , ajoute le responsable des investissements. La structure ne se contente pas d’agir comme un conseiller en placement, mais co-investit dans de nombreux projets. « Nous le faisons généralement avec un fonds ou un family office en complément des investisseurs indépendants » , explique Pierre Schmidtgall. Contrairement au processus de levées de fonds, Lita.co a l’avantage de démocratiser l’investissement dans l’économie française – avec un ticket de départ généralement autour des 100 euros.

Les conditions d’investissement (obligations, actions, pourcentage) sont décidées conjointement par l’entreprise et la plateforme. Lita.co travaille sur trois classes d’actifs : venture capital – série A, pré-série B –, le financement d’infrastructure plutôt en dette et les dettes privées pour les PME sous forme de dettes obligataires. Ce qui permet aux entreprises de lever entre 100 000 et 5 millions d’euros. 

Un accompagnement des investisseurs 

Lita.co alerte dès sa page d’accueil les investisseuses et investisseurs potentiels sur les risques qu’ils encourent en cas de défaillance des sociétés. « Nous prenons des risques modérés, comme les investisseurs » , souligne néanmoins Pierre Schmidtgall. 

Lita.co dispose d’ailleurs de conseillers qui accompagnent les futurs investisseurs et investisseuses qui en ont besoin dans leur placement grâce à son agrément de conseiller en investissement participatif. Elle agit donc comme un tiers entre les sociétés et les indépendants. « Nos conseillers détaillent aux futurs investisseurs le processus de souscription, analysent leurs profils – capacité d’investissement, thèse envisagée, souhait de rendement et connaissance de l’investissement » , résume le Head of Investment. Après ce premier appel, celles et ceux qui souhaitent investir sont suivis par un membre de Lita.co pour leur déclaration fiscale, l’administratif et d’éventuelles autres participations. 

Lita.co comptabilise aujourd’hui 80 000 membres et « le nombre d’investisseurs et d’entreprises candidates augmente chaque année, avec une croissance à trois chiffres. Cet esprit de communauté est aussi ce qui permet à notre portefeuille d’être résilient. Pendant la crise, les investisseurs n’ont pas hésité à refinancer et soutenir les sociétés dans lesquelles ils ont investi » pour les aider à passer au mieux cette période. En accompagnant les investisseurs et investisseuses et en prenant des risques à leur côté, Lita.co essaie d’apporter de la confiance et de la transparence sur le fléchage de l’épargne des Français et Françaises. Un sujet qui leur tient de plus en plus à coeur et pourrait bien profiter à la plateforme. « Mais il reste encore beaucoup de pédagogie à faire et de freins à lever. Cependant, la France est en avance sur la question de l’impact, par rapport à la Belgique et l’Italie » , où Lita.co est également présente.

Related posts

Leave a Reply

Required fields are marked *