Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates !

Trending News
25 Sep 2021

Blog Post

Accélérer la transformation numérique : l’intérêt d’une approche centrée sur les plateformes
Newsbeat

Accélérer la transformation numérique : l’intérêt d’une approche centrée sur les plateformes 

L’industrie bancaire vit une révolution majeure, la plus importante depuis plusieurs décennies. Son modèle économique change de paradigme pour s’appuyer sur une approche fondée sur des plateformes ouvertes à des acteurs tiers comme les fintech. A la clef ? Une collaboration plus fluide et des leviers de croissance importants.

En douze mois, nous venons d’assister à l’une des principales transformations  technologiques  de ces dernières décennies : l’accélération du basculement des opérations des banques vers le cloud. Les avantages sont évidents : une approche basée sur le cloud simplifie l’accès à l’innovation, aide les banques à offrir une expérience client plus pertinente et réduit le coût total d’ownership, sans avoir à gérer la sécurité et l’infrastructure.

Le passage au cloud ouvre également de nouvelles possibilités : il facilite l’essor des plateformes et l’utilisation d’API ouvertes, permettant ainsi à la collaboration entre les banques et les acteurs tiers de se renforcer. Cette collaboration  est essentielle pour les banques qui doivent s’adapter à un environnement de plus en plus concurrentiel et ouvrir leurs services pour permettre à leurs clients de bénéficier de l’Open Banking et des expériences “digital- first” proposées par les fintech.

Comment aborder la transformation ?

Si certaines banques n’ont pas encore décidé d’une stratégie pour suivre le rythme de l’innovation technologique, cela doit être leur priorité. La concurrence, non seulement des autres banques, mais aussi des fintechs, des big tech et autres tierces parties, s’intensifie. Ceux qui hésitent risquent d’être laissés pour compte.

Certaines des plus grandes banques ont déjà commencé à créer leurs propres plateformes pour faciliter l’innovation, en adoptant une approche bank as a plateform”. Une banque peut ainsi partager son infrastructure par le biais d’API avec des fintechs et des développeurs, les invitant à développer des produits et des services pour leurs propres clients. Ainsi, les banques peuvent profiter de l’expertise d’un acteur extérieur pour lancer de nouveaux services. Cependant, construire sa propre plateforme est un défi de taille pour une banque, complexifié encore par la  nécessité d’assurer l’intégration et l’interopérabilité avec les systèmes existants, tout en créant une architecture plus flexible basée sur DevOps. Une telle approche nécessite un investissement important en temps et en ressources.

Mais toutes les banques n’ont pas besoin de construire leur propre plateforme ! Une plateforme tierce libère précisément la banque de la nécessité de gérer et d’exploiter elle-même sa propre plateforme, lui permettant de se concentrer sur l’essentiel : offrir une expérience bancaire exceptionnelle à ses clients.

La collaboration comme clef de la réussite

Les meilleures plateformes tierces rassemblent les banques et les fintechs dans un modèle qui profite à tous – permettant aux banques d’accéder et de déployer des applications innovantes de fintechs, déjà testées et, dans de nombreux cas, pré-intégrées à leur core banking system. Dès lors, les clients peuvent commencer rapidement à bénéficier des nouvelles applications et fonctionnalités que les banques intègrent dans leurs offres.

Une plateforme, facilitant la collaboration par le biais d’API, permet également aux banques de tirer parti du marché en pleine expansion de la Bank-as-a-Service (BaaS). Les banques partagent des services back-end spécifiques via les API avec des acteurs non bancaires, permettant à ces derniers d’offrir leurs services aux clients. Une approche BaaS peut permettre aux banques d’atteindre de nouveaux publics et de se développer.

Un autre secteur en croissance est celui de la finance intégrée, où un acteur non bancaire, par exemple un opérateur de covoiturage ou un distributeur en ligne, peut intégrer des services financiers, comme les paiements, directement dans son offre afin que les clients n’aient plus besoin de sortir de l’application pour payer. Parmi les autres exemples intéressants à mentionner : l’intégration de services d’assurances ou de prêts, qu’il s’agisse d’offres de paiements différés type “buy now, pay later” pour les achats en ligne ou bien des offres de prêts directement par l’intermédiaire d’agents immobiliers.

L’adoption d’une approche basée sur les plateformes offre aujourd’hui un large éventail de possibilités aux banques. Les banques et les fintech sont par ailleurs en concurrence avec les big tech afin de garder la main sur la relation clients, et la bataille ne fait que commencer. 

Related posts

Leave a Reply

Required fields are marked *