Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates !

Trending News
22 Oct 2021

Blog Post

Paiement différé : le comparatif des solutions
Newsbeat

Paiement différé : le comparatif des solutions 

Paiement différé : le comparatif des solutions Popularisé par le suédois Klarna, le paiement après livraison se développe en France. Pour bien choisir votre prestataire, le JDN a recensé les critères indispensables.

Vous aimez le paiement en plusieurs fois ? Vous allez aimer le paiement différé. Aussi appelé Pay Later, ou paiement après livraison, ce mode de règlement permet à un consommateur de régler plus tard une commande, entre 14 et 30 jours en général. Comme pour le 3x ou 4x, le paiement différé permet au retailer d’augmenter ses ventes, son panier moyen et fidéliser des clients. Le suédois Klarna a popularisé ce type de paiement en Europe avec notamment l’e-commerçant Zalando. Et depuis plusieurs mois, la France a vu débarquer des solutions qui s’adressent aux grands comme aux petits marchands, dans le BtoC ou le BtoB. Mais Klarna ne fait pas partie de la liste… en tout cas pour l’instant puisque la fintech cherche à recruter en France, à en croire ce profil LinkedIn. Pour choisir la solution qui vous convient le mieux, le JDN a établi un comparatif des acteurs actifs dans l’Hexagone.

Même si les solutions de paiement différé ont d’abord été développées pour les sites e-commerce, vous pouvez trouver des versions adaptées au commerce physique. Sur les huit acteurs recensés, seuls deux d’entre eux ne proposent pas de modules pour les magasins (Klik&Pay et Payplug). Si vous avez une activité en Europe, la plupart des prestataires accepteront de vous accompagner, même si ce n’est pas leur marché de prédilection. “On ne s’interdit pas de travailler avec des commerçants allemands, italiens ou autre mais on ne va pas les chercher de manière active”, nous confie Louis Chatriot, CEO d’Alma, qui a levé 49 millions d’euros en janvier dernier.

Une palette de solutions

Tous ces acteurs ne sont pas mono produits et proposent pour la plupart au moins du paiement en plusieurs fois. Ceux avec la gamme la plus complète (paiement 3x 4x, paiement au-delà de quatre fois et paiement partagé) sont les start-up Cresh, Pledg et Sharegroop. A noter que la fintech Payplug (groupe BPCE), qui cible les TPE-PME, est un prestataire de paiement (PSP) qui propose donc des solutions de paiement au comptant en ligne et en magasin. D’autres PSP présents en France peuvent d’ailleurs proposer du paiement différé en intégrant les solutions des acteurs recensés dans ce comparatif. C’est par exemple le cas d’Obvy, start-up spécialisée dans le paiement entre particuliers, qui passe par la technologie de Floa (ex-Banque Casino).

Le marché du paiement différé n’a pas fini de s’agrandir. Selon nos informations, Oney (groupe BPCE) prévoit de lancer une offre au cours du premier semestre 2021. Disponible en France et en Allemagne, cette offre, qui proposera du paiement différé de 30 jours en ligne (dans un premier temps), sera intégrée à des prestataires e-commerce type Shopify et Magento. L’Italien Scalapay, spécialisé dans le paiement en plusieurs fois, est actuellement en test avec quelques clients dans son pays d’origine et devrait le lancer prochainement en France. 

Related posts

Leave a Reply

Required fields are marked *