Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates !

Trending News
24 Sep 2021

Blog Post

Info JDN : Soan lève 1 million d’euros pour lutter contre les impayés
Newsbeat

Info JDN : Soan lève 1 million d’euros pour lutter contre les impayés 

Info JDN : Soan lève 1 million d'euros pour lutter contre les impayés Créée en 2019, la start-up propose une plateforme qui va de la création de factures dématérialisées au paiement en passant par la relance et le recouvrement.

Les délais de paiement n’ont jamais été autant au cœur des discussions des entreprises. Le comité de crise sur les délais de paiement a lancé une alerte dès mai 2020 sur la situation en France, notamment sur l’émergence de nouvelles pratiques de la part de certaines entreprises (absence de validation de facture, retard dans l’émission de bons de commande, prix revus à la baisse…). Pour mettre fin à ce fléau rapidement et facilement, plusieurs start-up se sont spécialisées sur ce créneau, à l’image de Soan, qui annonce une levée de fonds de 1 million d’euros auprès d’Aonia Ventures et Incepto Capital.

Créé fin 2018 et lancée fin 2019, Soan propose une plateforme qui permet de créer des factures dématérialisées et devis, de signer des contrats mais aussi de se faire payer. Comme pour Lydia, quand une entreprise demande un paiement, elle envoie une demande que son client reçoit sous la forme d’un lien (s’il n’est pas client de Soan) ou via un message dans la plateforme (s’il est client Soan). Il peut ensuite régler par virement ou prélèvement. Pour ce faire, la start-up dispose d’un agrément de prestataire de paiement via Mangopay.

98% des factures déposées sur la plateforme sont payées sous 48 heures

Soan permet également de faire des relances personnalisées et automatisées. En cas de non-paiement, un client Soan peut engager une procédure de recouvrement. Soan s’est associé au spécialiste de l’assurance-crédit et du recouvrement Euler Hermès. Ce service fonctionne en France et à l’international dès 1 000 euros de créances à recouvrir. Le client paie seulement si sa facture est recouverte. “Nous nous sommes associés à Euler Hermès car c’est leur métier. 90% de leurs factures sont traités en 60 jours à l’amiable”, souligne Nicolas Lemeteyer, cofondateur et CEO de Soan. Le recouvrement à l’amiable (envoyer des mails, courriers…) est la phase avant le recouvrement judiciaire, qui lui est plus coûteux. En plus de la commission prélevée sur l’offre de recouvrement, Soan propose une offre gratuite et des payantes (49 et 130 euros par mois), en fonction du chiffre d’affaires.

Rendre le paiement instantané

Depuis son lancement début 2020, Soan assure avoir traité 1,5 million d’euros de flux pour plus de 1 000 entreprises (toutes ne sont pas clientes). La fintech assure que 98% des factures déposées sur la plateforme sont payées sous 48 heures. La majorité de ses clients sont des petites entreprises (BTP, avocats, architectes…) et des freelances. “Nous adressons le marché par verticalité. Nous avons commencé par le BTP car c’est le secteur qui a le plus long délai de paiement en France”, explique Nicolas Lemeteyer. Pour élargir sa cible, la start-up va s’associer à des acteurs de la comptabilité et mise aussi sur l’effet viral que peut provoquer son outil, comme l’a fait Lydia dans le BtoC. 

La levée de fonds va servir à recruter des profils tech et commerciaux. Alors qu’ils n’étaient que 6 début 2020, ils sont désormais 15. La fintech va aussi investir dans le produit en “apisant” sa plateforme, en proposant des cartes virtuelles, de l’agrégation bancaire ou encore de nouvelles fonctionnalités autour du paiement. “Nous nous intéressons à tout ce qui touche à l’instantanéité des fonds”, précise le CEO. Autres objectifs : atteindre 40 millions d’euros de flux fin 2021 et réaliser une autre levée de fonds.

Related posts

Leave a Reply

Required fields are marked *